CSI 5*

Olivier Robert & Vangog du Mas Garnier Victorious in the €65,000 Hubside Jump-off Challenge CSI 5*

Grimaud, France – September 25, 2020 – Incredible Jump-off! The French Olivier Robert (FRA) and Vangog du Mas Garnier won the most important CSI 5* class today during the Hubside Jumping Fall Tour.

After a breathtaking jump-off, 18 combinations out of 48 managed to qualify for the decisive phase, including some big names from the current world ranking. Gudrun Patteet (BEL) and Sea Coast Pebbles Z seemed to be the winners of the competition after posting a perfectly crazy jump-off. However, the Belgian rider was overtaken by the supersonic couple Olivier Robert (FRA) and then finally settling in third-place behind Julien Epaillard (FRA), the only one that the public thought would be capable of beating Olivier Robert (FRA).

Olivier Robert (FRA) & Vangog du Mas Garnier

In the end, Robert and the 11-year-old grey Selle Français stallion (Cornet Obolensky x Quidam de Revel) completed their jump-off run in 39.89 seconds, only three-hundredths of a second ahead of Julien Epaillard (FRA) and Alibi de la Roque (Mylord Carthago*HN x Kannan*GFE)

Gudrun Patteet (BEL) and Sea Coast Pebbles Z (Picasso x Flamenco de Semilly) completed the podium with a double clear and a final time of 40.55 seconds.

For full results, please click here.

Interview: Hubside Jumping

Source: Press release (edited) by Daniel Koroloff / Blizko Communication for Hubside Jumping

Photo: © Hubside Jumping / Marco Villanti / Filippo Gabutti

Olivier Robert (FRA) & Vangog du Mas Garnier

FRANÇAIS

Incroyable barrage! Le Français Olivier Robert sur Vangog du Mas Garnier s’impose dans l’épreuve majeure du CSI 5* de l’Hubside Jumping de Grimaud, à l’issue d’un barrage époustouflant! Quelque 18 concurrents sur 48 étaient parvenus à se qualifier pour cette deuxième manche au chronomètre, parmi lesquelles des pointures de l’actuel classement mondial.  Alors que la Belge Gudrun Patteet sur Sea Coast Pebbles Z était donnée vainqueur d’une épreuve dont elle signait un barrage parfaitement dingue, l’amazone sera rattrapée par le couple supersonique Olivier Robert; elle prendra finalement la troisième place derrière Julien Epaillard (FRA), le seul que le public pensait capable de devancer Olivier Robert (FRA). Arrivé trois centièmes derrière l’Aquitain, le Normand, associé à Alibi de la Roque, à qui la vitesse réussit dans une immense majorité des cas, devra cette fois-ci se contenter de la deuxième place.

Olivier Robert (FRA) & Vangog du Mas Garnier

Les Impressions de Olivier Robert (FRA)

“Je suis très heureux de cette victoire ce soir ! 
Nous étions dans des conditions un peu compliquées aujourd’hui. À cause du vent, il n’y avait pas d’arbres autour des obstacles, le parcours était très léger, le temps assez court ce qui rendait la première manche assez délicate. Mais il y a un tel niveau ici qu’il faut bien cela pour nous départager. Au moins quinze chevaux au départ ce soir ont déjà concouru lors de grands championnats. Ce n’est pas rien.
Au barrage, j’ai pris l’option devant le numéro 2 après le double, que peu d’autres cavaliers ont tenté mais je ne crois pas que ce soit à cet endroit-là que j’ai gagné l’épreuve. D’ailleurs, sans prendre cette option, Julien Epaillard était en avance d’une seconde et demi sur moi au temps intermédiaire ! J’ai pris en revanche beaucoup de risques sur les deux derniers obstacles. Cette fois-ci, j’ai choisi de ne pas prendre l’option car cela ne me paraissait pas être la meilleure solution. Il faut croire que j’ai bien fait. 
 
Van Gogh a très bien sauté aujourd’hui. A vrai dire, je n’avais pas prévu d’aller aussi vite dans un barrage avant le Grand Prix de dimanche. Je suis très heureux mais j’espère que je n’ai pas handicapé mon Grand Prix. Je vais essayer de bien travailler mon cheval demain matin, pour qu’il récupère, et ensuite,
“En avant !”.”

Pour tous les résultats, cliquez ici.

Source: Comuniqué de presse par Daniel Koroloff / Blizko Communication pour Hubside Jumping

Photos: © Hubside Jumping / Marco Villanti / Filippo Gabutti